Édito

geebt-cover-1.jpg

Gina ETE

// 06/06/2021
Par La rédaction

Une intimité à couper le souffle, une pensée politique ainsi qu’une musique aussi élaborée que dense et intuitive. La musicienne zurichoise GINA ÉTÉ combine ce que beaucoup n’auraient pas osé imaginer: une musique pop minutieusement sculptée et une prise de position. Depuis la sortie de son EP “Oak Tree” (2019), la presse internationale place son nom aux côtés de Sophie Hunger et Björk. Mais la comparaison est redondante et ne peut pas exprimer l’individualité de l’Hybrid Pop de GINA ÉTÉ.

Altiste de formation - bien qu’elle joue du piano et claviers - elle chante en allemand, français, suisse allemand et anglais et se produit seule ou avec son groupe. En utilisant des éléments acoustiques ainsi qu’électroniques, elle arrange ses chansons parfois complexes et jazzy, parfois simple et minimaliste. Au-dessus de tout cela, elle ne cesse de prendre l’auditeur par surprise avec la force émotionnelle de sa musique. Est-ce sa voix qui nous transporte ainsi? Parfois rauque, parfois subtile, mais toujours avec force, elle chante « I wish you would not exist - I’d be far better off » (« j’aimerais que tu n’existe pas - je serais bien mieux comme cela » ).

Elle a écrit la chanson Mauern après l’élection de Trump en 2016 dont le clip montre des images choquantes de la frontière nord du Mexique. « Le mot politique a une mauvaise réputation, immédiatement je pense à des hommes d’un certain âge dans des costumes chics et qui changent nos vies pour le pire » dit-elle. « Néanmoins je pense que dans la vie de tous les jours, tout ce que l’on fait et tout ce que l’on omet est politique ». C’est tout aussi naturel que de trouver sur son Instagram les hashtags #evacuatenow, #climatestrike et #feminism aux côtés de #songwriter #arranger ou #viola. Après qu’elle a commencé à apprendre l’arabe et s’est portée volontaire dans un centre communautaire pour réfugiés sur l’Île de Lesvos, elle écrit le premier single de son album à venir: Trauma, qui met en avant les pensées oubliées d’un jeune Syrien.

Le clip illustre les conséquences fatales de l’inaction européenne à pourvoir des routes sécurisées pour s’échapper. « Ça paraît très militant, mais je me sens surtout paralysée. La musique est ma manière de m’en sortir. Je ne veux surtout pas écrire ces chansons pour me sentir mieux, ou si c’est le cas, ça ne marche pas. »

La peur d’une catharsis est superflue: son 1er album « Erased by Thought » (Effacé par la pensée) contient 12 chansons, qui individuellement ouvrent les portes vers des univers propres et incroyables, donnant 12 impulsions à réfléchir. Enregistré analogiquement par John Vanderslice (Death Cab for Cutie, St. Vincent, Dear Reader) dans son studio Tiny Telephone à San Francisco, ce premier album sort sur Motor Music. Vous entendrez enfin la combinaison du personnel et du politique, exprimée par l’Hybrid Pop de GINA ÉTÉ. Cette musique est de notre temps: Elle cherche, elle intrigue, elle dérange.

PARTAGER

ARCHIVES

BIENVENUE
DANS LE MONDE
RADIOPHONIQUE
DE FREAKSVILLE RECORDS
Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top