How do you Telex ?

// 08/05/2021

Par Catherine Colard

En route vers de nouvelles aventures.
Samedi 8 mai 8 a.m. Je bois un grand daïkiri et je prends tout à trac la machine à remonter le temps. Rendez-vous dans l’espace : l’ambiance est au rendez-vous. Le beat continue avec « This is Telex », chic objet néo-vintage avec un twist dedans signé Telex.
Won’t you come out to play ?


Alors comme ça, c’est enfin le printemps et les terrasses éclosent telle la rose trémière sous un terreau de gimmicks pas toc et de chansons fantastiques. C’est là que (re)commencent toutes les danses, avec une ô combien bonne nouvelle : « This is Telex », le tout frais et frétillant « best of » du trio belge Telex, sorti il y a quelques jours sous le label anglais Mute.

Singles synthpop cultes et prémonitoires signés Marc Moulin, Dan Lacksman et Michel Moers peaufinés dans un esprit plus « ligne claire » que jamais, reprises inédites au charme fou (« Dear Prudence » des Beatles, « The Beat goes on » de Cher & Sonny) PLUS des éditions limitées ludiquissimes (vinyle rose crevette de la Mer du Nord et vert fougère des Fagnes, double cassette à rembobiner avec un crayon comme dans les 80's et des CD à collectionner).

43 ans après son premier album bidouillé à Bruxelles comme pour s'amuser et 12 ans après la disparition de l'inoubli-incontournable Monsieur Bonnes Ondes Marc Moulin, l’OVNIckel Telex vient nous rebrancher les canaux auditifs avec de si doux plaisirs automatiques.
Greet the brand new day !

Beaux messieurs, belles dames, musique au programme. A quelques jours d’une Euro-vision en mode virtuelle très 2021, on ressort smokings et paillettes, et moi je dis « Belgium, one million points » !

This Is Telex, Mute/ [PIAS]

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top