J'te frappe, j'te frappe pour voir s'il y a quelqu'un *

// 28/01/2020

Par Catherine Colard

Je souhaite un affreux anniversaire à Leopold von Sacher-Masoch, né un 27 janvier 1836 en Galicie peu après le Blue Monday, et depuis devenu un concept. Hors de question de m’autoflageller pour ces quelques heures de retard, ça lui fera les pieds. Lui qui les aimait tant.

Quelle jouissance pour ce Leopold que de souffler ses bougies à la cire chaude en cette journée tout en nuances de gris ! Il fait si moche dehors, mes menottes en sont congelées. Sous le SMog, j’ai même remis ma cagoule et je suis venue à la fourrure. Cette météo a décidément tout pour plaire à nos amis masochistes.
C’est donc avec une délectation non simulée que je fais le lien collé-serré avec une actualité tellement morose qu’elle les fait à coups surs rougir de plaisir.

Pourquoi se faire du bien quand on peut se faire du mal ? J’enchaîne avec quelques délicates humiliations que ne renierait pas le plug anal de Leo von S-M. Qui apprit le français avec une gouvernante du nom de Mlle Martinet, cela ne s’invente pas.

La fin du mois (et) des soldes et, dans le même temps, le dernier défilé de Jean Paul Gaultier, ont sur mon moral l’effet d’une triple pénétration sans lubrifiant. Avec d’autant plus de lubricité à la clé que je me vois soudain affublée d’un masque en faux latex pas glamour du tout chiné chez AliBaba pour cause de virus chinois.
Soumise, par ailleurs et sans contrat de confiance, à la cruauté par défaut des chauffeurs de bus en grève, me voilà seule à mon arrêt, comme abandonnée en pleine séance de Shibari, agonisant dans d’atroces souffrances à la lecture de l’annonce la plus sadique des dernières 24 heures: le re-tour de Michel Sardou. Déjà. Une comédie musicale sur Mimiche, on strappe.
Proche de l’asphyxie érotique à la découverte des playlists pour animaux de compagnie sur Spotify, je reste sans voix. Je me prends pourtant à siffloter « Always Look on the Bright Side of Life ». Le brillant Terry Jones, ce type qui a su blanchir sous le harnais avec classe, a fait don de son cerveau à la science. Qu’elle en fasse bon usage pour remettre à l’endroit celui des grosses têtes à claques qui dominent ce monde.

Sous ces mille couronnes d’épines, il est cependant une bonne nouvelle au donjon. La royale luxure à la belge a enfin donné naissance, aux forceps, à une « petite dernière » prénommée Delphine. C’est qu’on n’est pas très physionomistes chez les de Belgique.
Particulièrement précoce, Delph’ dessine déjà comme un enfant de 5 ans et j’adore ça.
Je lève mon verre à moitié plein à notre fraîche princesse conceptuelle en tordant à 360 degrés de griserie les saints de Stéphane Berne et la petite bite de Léopold Louis-Philippe Marie Victor, dit 2.

(A)moralité : quand la pluie fait des claquettes et te crache à la figure, fais ta belle Boël : enfile tes chaussures rouges et danse le blues à la face des faux Q. « Le pied ! » (Leopold von Sacher-Masoch)

* « J’te frappe, j'te frappe pour voir s'il y a quelqu'un, ouille! » (Boris Bergman pour Lio sur son album Wandatta)

Photo by Bianca Berg on Unsplash

RETOUR

ARCHIVES

Avec le soutien de
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles service des musiques non classiques
Top